Grâce à BFI Énergie Verte, ça va chauffer à New York… !

Grâce à BFI Énergie Verte, ça va chauffer à New York… !
(Photo:Courtoisie)

Encore une fois, une autre entreprise de Lac-St-Jean-Est s’illustre dans la région de New York. Lundi dernier, deux imposantes chaudières à biomasse, pesant 80 000 livres chacune et pouvant produire ensemble 12 MW d’énergie, ont pris place sur un convoi routier à destination de New York. Elles ont quitté les ateliers de leur producteur, BFI Énergie Verte, du Parc industriel Nord à Alma et serviront pour les 20 prochaines années au centre du système de chauffage de la Compagnie Lockhead Aircraft,, située dans la région de New York.

Ainsi, BFI Énergie Verte imite l’entreprise Béton préfabriqués du Lac qui réalise présentement un imposant contrat avec la construction à Alma et la livraison à New York des gradins du nouveau domicile des Yankees de New York de la Ligue américaine de baseball.

Réalisé pour la compagnie Wellon-FEI, un client canadien et américain de BFI Énergie Verte, les deux chaudières de 6 MW chacune remplaceront les chaudières à l’huile qu’utilise actuellement la compagnie américaine Lockhead Aircraft, une importante entreprise oeuvrant dans le secteur aéronautique aux États-Unis.

Elles deviendront donc pour Lockhead le cœur d’une centrale d’énergie thermique alimentée à la biomasse. Puisque ces chaudières sont des produits « énergie verte », produisant de l’énergie propre et qu’elles ont un effet neutre sur l’environnement, l’entreprise pourrait avoir droit à des crédits carbone du gouvernement américain.

Depuis quelques années BFI Énergie Verte a pris un positionnement clair dans le secteur des énergies renouvelables, plus particulièrement dans le secteur de la « Biomasse Énergie ». Ce choix stratégique des dirigeants et des membres actionnaires de la COOP des travailleurs de BFI a permis à l’entreprise de développer une compétence et expertise qui fait de BFI Énergie Verte un leader dans ce secteur d’activité au Québec et au Canada.

Jusqu’à maintenant plus d’une vingtaine de centrale de chauffage américaine sont équipées d’une chaudière produite ici même au Saguenay-Lac St-Jean. Entre autre, la centrale de chauffage du Dickenson Hospital, situé au Massachusetts, fonctionne avec une chaudière de 6 MW fabriquée à Alma par des travailleurs provenant du Saguenay comme du Lac St-Jean.

Choix

Il y a quelques années BFI a fait le choix de développer des centrales d’énergie thermique ainsi que des centrales de cogénération alimentée à la biomasse, un choix qui à l’époque était audacieux et avant-gardiste. « Nous voulions, après avoir travaillé sur plusieurs projets en ‘’Biomasse énergie’’, développer nos propres produits et devenir un leader dans le secteur des énergies renouvelables. La centrale de cogénération que nous sommes à construire pour la Fromagerie Boivin de Saguenay avec la collaboration précieuse de Luc Boivin, nos chaudières que nous livrons aux États-Unis ainsi que les nombreux projets sur lesquels nous travaillons actuellement nous prouvent la justesse de notre décision. BFI Énergie Verte a un avenir prometteur qui aura des retombées partout au Saguenay—Lac St-Jean », résume Claude Asselin, directeur général de BFI Énergie Verte.

Actuellement BFI dispose de quelque 75 employés demeurant un peu partout au Saguenay—Lac St-Jean.

Partager cet article