Hécatombe chez les caribous du Zoo sauvage de Saint-Félicien

Hécatombe chez les caribous du Zoo sauvage de Saint-Félicien
Jeune caribou mâle d’un an.

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien déplore le décès de 19 caribous de son cheptel. Entre le 29 juin et le 10 juillet dernier, 90% (19 individus sur 21) des caribous composant le troupeau sont morts.

Ne voyant que peu de caribous, le Zoo sauvage a organisé une battue et a d’abord découvert un vieux mâle décédé. Poursuivant plus à fond, on a découvert le reste des caribous morts. Rapidement, plusieurs laboratoires et institutions furent mis à contribution afin d’identifier la cause de cette perte. Ces spécialistes proviennent du Laboratoire d’expertise en pathologie animale du Québec (LEPAQ), de la faculté de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe, de l’Université du Michigan, de Guelph et du Laboratoire d’expertise Biovet de Saint-Hyacinthe. Les analyses spécifiques sont toujours en cours.

« Un parasite a été identifié. Il s’agit du Babesia dont la souche (odocoilei) n’est pas transmissible à l’humain », de mentionner le Dre Nadia Tremblay, médecin-vétérinaire. Ce parasite a déjà été répertorié en 2012 à Saskatoon et en Outaouais et Montérégie en 2014. Selon les experts, le parasite ne peut à lui seul être responsable de la disparition fulgurante de la presque totalité du troupeau de caribous. Une toxine pourrait être à l’origine de l’élément déclencheur. Le Babesia étant un parasite du globule rouge a rendu le troupeau de caribous vulnérable face à la toxine.

Les autres espèces du Parc des sentiers de la nature ne sont pas en danger, pas plus que les visiteurs.

Partager cet article