Isoler le Lac-Saint-Jean : peu d’intérêt de la part des élus

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Isoler le Lac-Saint-Jean : peu d’intérêt de la part des élus
Le maire d'Alma Marc Asselin. (Photo : Trium Médias - Archives)

Les maires questionnés par le Journal se sont montré peu enthousiastes à l’idée limiter les déplacements entre le Lac-Saint-Jean et le Saguenay, une idée proposée par le maire de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier.

En raison de l’interdépendance économique et de ressources humaines des deux secteurs, le maire d’Alma voit difficilement comment une telle avenue pourrait être réalisable.« Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’économie d’est en ouest est intimement rattachée. Il suffit de prendre l’autoroute la matin pour constater à quel point les travailleurs vont dans les deux sens », affirme Marc Asselin.

Il confirme qu’aucune discussion en ce sens n’a été faite. Par ailleurs, le directeur de la santé publique du CIUSSS régional, le Dr Donald Aubin, a affirmé hier que cette option serait inefficace puisque la majorité des cas à Saguenay sont issus de foyers de contagions – dont les personnes sont en actuellement en isolement – et non de transmission communautaire.

Marc Asselin ajoute qu’une telle séparation comporterait des risques au niveau économique. « Il faut essayer de faire tourner la roue même si elle tourne au ralenti. Même si nous avons beaucoup de gens sur le chômage, je pense qu’il faut continuer de maintenir les liens afin de conserver le peu d’économie que nous avons ».

Faire confiance aux citoyens

Du côté de Saint-Bruno, le maire François Claveau estime qu’il faut se fier au bon jugement des citoyens, plutôt que de limiter les déplacements. « Je ne suis pas encore rendu à séparer la région en sous-région. Je crois que nous devons faire confiance aux citoyens car c’est à nous tous de se responsabiliser face à cette pandémie. », a-t-il fait valoir par écrit.

Le maire de l’Ascension-de-Notre-Seigneur est pour sa part beaucoup plus direct sur la question. « Je ne crois pas que ce soit une mesure appropriée. », s’est-il contenté de dire.

 

Partager cet article