La Croix-Rouge canadienne souligne les 40 ans de bénévolat de Nicole Gagnon

La Croix-Rouge canadienne souligne les 40 ans de bénévolat de Nicole Gagnon
Denyse Gagnon remet à Nicole Gagnon le certificat de fidélité de la Croix-Rouge canadienne pour ses 40 ans de bénévolat. (Photo : Photo Trium Médias – Jacques La Haye)

Lors de son congrès annuel qui s’est déroulé à Rivière-du-Loup, la Croix-Rouge canadienne, division du Québec, a tenu à souligner le bénévolat réalisé par quelques-uns de ses membres. Ainsi, la Croix-Rouge a remis une plaque et une épinglette à Nicole Gagnon, de Desbiens, pour souligner ses 40 ans de bénévolat auprès de l’organisation.
«Mme Gagnon est une femme de cœur qui a offert son bénévolat pour la Croix-Rouge, mais pour également différents organismes de sa communauté. Depuis 40 ans, elle collabore avec son groupe de personnes à nos campagnes de financement. Elle est bien connue dans son milieu, et malgré une santé fragile, elle fait beaucoup d’efforts pour mener à bien ses différentes actions», de souligner Denyse Gagnon, responsable régionale de la Croix-Rouge de la MRC Lac-Saint-Jean-Est.
D’autant qu’elle s’en souvienne, Nicole Gagnon a toujours fait du bénévolat. Impliquée auprès de sa paroisse, elle a été honorée en 2011 par Monseigneur Rivest. Elle a également fait du bénévolat pour différents organismes communautaires tels que les Fermières, le comité de liturgie, en plus de faire du porte-à-porte pour récolter la capitation.
«Ma première implication pour la Croix-Rouge était principalement pour faire le porte-à-porte pour la campagne de financement. Depuis maintenant plus de 60 ans que je réside à Desbiens, tout le monde me connaît. Certaines personnes sont fidèles à cette campagne de financement qui est essentielle pour l’organisation qui vient en aide à des personnes sinistrées. Un monsieur est plus que fidèle à notre campagne de financement et il nous remet chaque année un montant de 100 dollars», précise Nicole Gagnon.
Une relève difficile à recruter
Depuis une vingtaine d’années, Nicole Gagnon est responsable d’un petit groupe de bénévoles dans son milieu. Il y a plusieurs années, les bénévoles étaient plus nombreux, mais pour diverses raisons, le groupe a passablement diminué.
«Aujourd’hui, nous sommes un petit groupe de cinq ou six bénévoles pour orchestrer la campagne de financement de la Croix-Rouge et pour être sur le plancher pour aider les gens dans le besoin. Il y a plusieurs bénévoles dans notre milieu qui s’implique pour la paroisse, mais qui ne veulent pas s’impliquer pour une autre organisation, comme la Croix-Rouge. Aussi, quelques bénévoles ont connu de mauvaises expériences et ne veulent plus s’impliquer pour la collecte de fonds»

Partager cet article