La CSQ dénonce un « marché de dupes » organisé par le gouvernement Couillard

La CSQ dénonce un « marché de dupes » organisé par le gouvernement Couillard

SOMMET ÉCONOMIQUE. La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a profité d’une manifestation organisée ce matin par les syndicats de la région affiliés à la CSQ pour dénoncer le double discours tenu par Philippe Couillard et son gouvernement lorsqu’il est question d’économie.

Voir la vidéo de la manifestation

« C’est pour le moins hypocrite que Philippe Couillard participe au Sommet économique régional du Saguenay–Lac-Saint-Jean alors que, depuis un an, ce sont les décisions et les mesures d’austérité imposées par son propre gouvernement qui ont contribué à affaiblir considérablement l’économie de cette région tout en la privant des structures et des outils essentiels pour se prendre en main », souligne la porte-parole régionale de la CSQ, Nathalie Savard.

La porte-parole régionale de la CSQ a renchéri en affirmant qu’à l’instar de celle de plusieurs autres régions au Québec, l’économie du Saguenay–Lac-Saint-Jean est « malade des politiques de son gouvernement », avant toute autre maladie.

« Partout où des gouvernements ont essayé l’austérité, l’économie du pays et la population en ont souffert énormément. Même le Fonds monétaire international, qui a imposé de telles politiques à plusieurs gouvernements, reconnaît aujourd’hui que ce fut une erreur. L’austérité, ça ne marche pas et l’austérité libérale va causer à l’économie du Saguenay–Lac-Saint-Jean de sérieux dommages, dont il lui faudra des années à se remettre », a prévenu Nathalie Savard.

Elle a aussi rappelé qu’il y a un autre effet pervers des politiques d’austérité du gouvernement qui portent un dur coup à l’économie du Saguenay–Lac-St-Jean.

« Ce sommet économique n’est rien de moins qu’un marché de dupes auquel les décideurs de la région sont conviés. Depuis un an, le gouvernement libéral a fait disparaître, ou passablement amoché, les organismes et structures de concertation à l’intérieur desquels les gens de la région pouvaient justement travailler ensemble pour préparer leur avenir. Maintenant que son gouvernement a fait en sorte que les gens d’ici n’ont pratiquement plus de pouvoir pour décider de leur propre avenir économique, Philippe Couillard les invite à coordonner leurs efforts pour se prendre en main. C’est aussi bête que de couper les jambes de quelqu’un pour ensuite l’encourager à aller courir un marathon », a clamé Nathalie Savard.

« Non seulement les libéraux ont fragilisé nos structures de développement économique, mais en plus, leurs compressions et coupes budgétaires ont fait perdre des dizaines de millions de dollars à notre économie. Depuis cinq ans, on parle de plus de 52 millions de dollars qui ont été amputés à notre économie, seulement à cause des compressions et coupes budgétaires imposées en santé et en éducation », a expliqué la porte-parole régionale de la CSQ.

« En santé seulement, les nouvelles compressions devraient nous faire perdre encore une vingtaine de millions de dollars de plus durant l’année en cours. À charcuter ainsi l’économie du Saguenay–Lac-Saint-Jean à coup de dizaines de millions de dollars, il va falloir plus qu’un sommet économique si on veut assurer un avenir à notre population et des emplois aux travailleuses et travailleurs », a mis en garde Nathalie Savard.—

Partager cet article