Les Bureaux d'informations touristiques demeurent achalandés

Les Bureaux d'informations touristiques demeurent achalandés

France Coulombe

FRÉQUENTATION. Certes, les Bureaux d’information touristiques d’Alma et Hébertville ont connu une baisse d’achalandage avec l’avènement du phénomène Internet. Cependant, leur taux de fréquentation confirme encore leur utilité alors que les gens demandent de plus en plus un service personnalisé et humain.

En 2014, pour les trois mois d’été (juin, juillet et août), il y a quelque 11 000 personnes qui sont passées au Bureaux d’informations touristiques (BIT), soit quelque 7000 au bureau d’Alma et 4000 au bureau d’Hébertville,

« Les Bureaux d’informations touristiques (BIT) d’Alma et d’Hébertville ont connus en juin 2015 une baisse de leur achalandage. Cette baisse a été également ressentie dans les établissements d’hébergements touristiques de la MRC Lac-Saint-Jean Est pour la même période. Toutefois, pour la période du 1er au 22 juillet 2015, nous constatons cependant une légère augmentation de l’achalandage de plus ou moins 5% dans les deux bureaux d’information touristiques », précise France Coulombe, coordonnatrice aux marchés des affaires & agréments à Tourisme Alma Lac-Saint-Jean.

Il est cependant important de noter que l’achalandage des bureaux d’informations touristiques n’est pas représentatif de l’achalandage touristique du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Ce n’est effectivement pas tout le monde qui se présente dans les bureaux d’informations touristiques.

« Depuis quelques années, la fréquentation était toujours à la baisse mais depuis deux ans, la fréquentation a recommencé à monter. Depuis 2005 que je suis ici. Au début, l’achalandage était énorme dans les bureaux d’information touristique, avec Internet, on le savait, ça l’a commencé à descendre et là et c’est la première fois depuis sept ou huit ans que l’on a une augmentation. Ce ne sont pas des augmentations énormes, on parle d’à peu près 5 %, mais c’est encourageant pour nous de voir que les gens recommencent à vouloir avoir un service personnalisé et humain », souligne pour sa part Julie Deschênes, coordonnatrice en tourisme & Webmestre esponsable de l’accueil.

À lire également: Informations touristiques: la clientèle recherche le contact humain

Partager cet article