Loft Itinérance : Le Renfort prêt à accueillir son premier client

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Loft Itinérance : Le Renfort prêt à accueillir son premier client
Le loft regroupe une chambre, une cuisine, un salon et une salle de bain. Le client a également accès aux infrastructures du Renfort. (Photo : Trium Médias - Julien B. Gauthier)

Le Centre de Rétablissement le Renfort pourra enfin accueillir un premier client dans son nouveau volet de service, le Loft Itinérance.

C’est après plusieurs mois de travail que l’organisme peut enfin héberger un premier client dans « un lieu sécuritaire pour une période de 30 jours, et ce, en respectant leur rythme, de stabiliser leur situation afin d’amorcer un cheminement vers le rétablissement et la reprise de pouvoir sur leur vie », explique le Renfort dans un communiqué.

Le nouveau loft inclut donc un logement avec une cuisine, un salon, une chambre et une salle de bain, le tout dans l’édifice du Renfort, situé sur la rue Harvey Est.

Accompagnement

Le nouveau service gratuit a été développé en collaboration avec le service de Travail de rue d’Alma. Celui-ci se décline sous quatre phases : l’accueil et la stabilisation (2 à 5 jours), l’évaluation globale et l’élaboration du plan de séjour (3 jours), la phase de travail (15 jours) et la préparation au départ (4 à 6 jours).

Ainsi, dès le début du séjour, le Renfort fait visiter les lieux au client et le prend en charge. « Dès leur arrivée, ces gens ont faim et veulent se reposer. Ensuite, on évalue son degré d’autonomie, si elle une carte d’assurance-maladie, par exemple. Sinon, on l’aide à lui fournir ces documents. Selon ses besoins, on lui propose de rencontrer un médecin pour le soigner. Enfin, on le prépare pour le départ vers une résidence ou un logis, on fait les références nécessaires », précise Kate Harvey, coordonnatrice clinique.

« Normalement, les personnes en situation d’itinérance viennent occuper un lit de crise, qui n’a qu’une durée d’une semaine. D’autres vont également à la Maison d’Accueil pour sans-abri de Chicoutimi. Mais ce n’est pas tout le monde qui aime se déplacer aussi loin. Il y en a à Dolbeau-Mistassini, à Alma, Roberval… », ajoute-t-elle.

La bonne direction

Avec cette initiative, le Renfort espère que la formule du loft servira de modèle.

« La création de ce nouveau volet de service se veut un pas dans la bonne direction afin d’offrir des services répondant aux besoins de la clientèle itinérante dans Lac-Saint-Jean-Est. Nous sommes emballés par cet ajout de volet de service qui se déploiera sous la coresponsabilité de Francine Turcotte et Érika Bouchard, intervenantes », a fait valoir la directrice générale, Cynthia Tardif.

Le Loft Itinérance a notamment été rendu possible grâce au programme Vers un chez-soi, une stratégie du gouvernement fédéral visant à lutter contre l’itinérance.

Partager cet article