Niveau de la rivière Péribonka et du lac Saint-Jean: la situation se corse

Niveau de la rivière Péribonka et du lac Saint-Jean: la situation se corse
En raison de la forte augmentation des déversements d'eau

DANGERS. Rio Tinto Alcan Tient à mettre en garde les usagers de la rivière Péribonka, notamment, qu’elle pourrait bien réaliser des déversements sporadiques d’eau en grande quantité au cours de la fin de semaine afin de compenser la pluie qui continue de tomber dans le Nord du bassin alors que ses réservoirs sont pleins à 99,6 % de leur capacité. Le lac St-Jean pourrait même atteindre le niveau de 16 pieds ce dimanche.

Notamment, la situation est plus dangereuse sur la rivière Péribonka alors que des déversements ont lieu sur la rivière dans les secteurs du lac Manouane (via le canal Bonnard), de Passes-Dangereuses, de Chute-du-Diable et de Chute-à-la-Savane.

En amont et en aval de ces deux barrages de Chute-à-la-Savane et Chute-du-Diable, très fréquentés par les pêcheurs, RTA les invite à demeurer éloignés des estacades en raison du très fort phénomène d’aspiration.

Conséquence de la pluie des derniers jours, le ruissellement se situe aux environs de 3000 m3/s (moyenne 7 jours) (la moitié de la crue printanière) et poursuit une tendance à la hausse. Au cours de la dernière semaine, RTA a reçu près de 45 mm de pluie sur l’ensemble de son bassin hydrographique. Ces précipitations ont propulsé les apports naturels à des niveaux très élevés.

Notamment, le débit de la rivière Péribonka est supérieur à 1000 m3/s. Également, le bief amont de la Centrale Chute-du-Diable, abaissé de façon proactive, débutera sa remontée et reviendra à son niveau normal d’exploitation dans les prochains jours.

RTA utilise au maximum ses installations pour déverser l’eau vers la rivière Saguenay.

Le débit de la rivière Péribonka est de 1016 m3/s, en croissance; celui de la Petite-Décharge a été augmenté à plus de 550 m3/s; celui de la Grande-Décharge est de près de 300 m3/s et pourrait même augmenter en fin de semaine et via la centrale Isle-Maligne, RTA turbine au maximum de la capacité, utilisant un total de 1480 m3/s.

Ce sont donc 2308 m3/s qui sont évacués présentement, avec une tendance à la hausse pour le week-end.

Tout le personnel d’Énergie Électrique est en fonction et suit à la minute près l’évolution de la situation afin d’éviter que le niveau du lac Saint-Jean ne dépasse les 16 pieds.

Actuellement, les réservoirs de l’entreprise sont remplis et les conditions météo pluvieuses récentes font en sorte que des variations sont possibles, tant pour les niveaux en amont des centrales que pour les déversements en aval des installations.

Partager cet article