Portrait des candidats : District #4 Damase-Boulanger

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Portrait des candidats : District #4 Damase-Boulanger
Frédéric Tremblay et Maxime Gagné.

Frédéric Tremblay, conseiller de longue date, entend miser sur la culture et poursuivre son travail comme il l’a entamé. Son adversaire, Maxime Gagné, propose quant à lui du sang neuf pour le district #4 Damase-Boulanger d’Alma.

Il s’agit d’une sixième campagne pour Frédéric Tremblay, en poste depuis 2003. Proche du milieu culturel, il propose d’agir pour revigorer le centre-ville.

Il souhaite notamment qu’Alma agisse le plus rapidement possible pour la sauvegarde de l’Église Saint-Joseph, qui doit subir d’importants travaux de rénovation.

« On ne peut pas s’imaginer que ce bâtiment puisse disparaître du centre-ville. Il faut que la ville prenne des actions pour sauver ce lieu hautement patrimonial. Peu de gens le savent, mais il y a un risque réel de perdre cette église », lance-t-il.

Frédéric Tremblay propose aussi un « centre-ville vivant ». En effet, Alma a récemment obtenu 700 000 $ de Québec pour revigorer le secteur. Il veut ainsi s’assurer que ce montant servira à créer un projet d’envergure qui animera le centre-ville toute l’année et à établir un programme particulier d’urbanisme avec la population.

Du changement

De son côté, le représentant en ventes chez Maisons Bonneville, Maxime Gagné, propose du changement. Bien qu’il salue le travail de Frédéric Tremblay, il croit que le quartier a besoin de sang neuf.

Ce dernier trouve par ailleurs qu’Alma ne consulte pas assez ses citoyens, notamment dans le dossier de la subvention de 700 000 $ au centre-ville d’Alma. « Ils vont devoir sortir un projet d’ici le 31 décembre, mais ce sera décidé par 10-12 personnes autour d’une table ».

L’ancien directeur des loisirs à Saint-Nazaire souhaite aussi mettre en place des sentiers de VTT qui traverseront la Ville. Ce qui dynamisera le centre-ville. « Ce sont des gens qui vont consommer, dormir au centre-ville ».

Enfin, Maxime Gagné entend remettre au goût du jour le parc Saint-Sacrement et prône le versement des taxes à trois versements.

Partager cet article