Pour l’amour des vignerons et de leurs vins

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Pour l’amour des vignerons et de leurs vins
Deux des trois mousquetaires du club Jurivin : à droite, Paul Pomerleau, administrateur principal du club, et à sa gauche, Richard Dubé, ancien propriétaire de Metro Dubé à Alma.

Le club Jurivin d’Alma offre une sélection de vignerons et de vins exclusifs au Québec. Sans prétention, mais avec passion et rigueur, le club œnophile invite ses membres à faire la découverte de produits qui ne se retrouvent pas sur les tablettes de la SAQ.

« Avec beaucoup de bonne humeur et un peu de sérieux », le Club et groupe d’achats Jurivin s’adresse à tous ceux qui aiment boire un bon vin. Deux fois par année, le Club donne l’opportunité à ses membres de se procurer les produits finement sélectionnés de vignerons indépendants.  Le Club étant une organisation à but non lucratif, son adhésion y est tout à fait gratuite.

Plus qu’une bouteille

Le Club Jurivin, c’est d’abord l’accès à des produits recherchés que l’on ne pourrait se procurer autrement.

« Le plus important pour nous c’est d’encourager des petits vignerons qui ne peuvent pas être distribués par la SAQ », souligne Paul Pomerleau, principal administrateur du Club.

Plus encore, le Club permet d’éviter l’achat d’un produit dépersonnalisé en mettant de l’avant des cépages triés sur le volet, mais aussi le travail dévoué dont ils sont le résultat.

« Ce qui nous intéresse c’est aussi de mieux comprendre d’où proviennent nos vins et de le partager avec nos membres du mieux qu’on peut. Finalement, on s’intéresse aux vins et à tout ce qui entoure leur confection : les histoires, les familles, leur vision et leur passion.»

Simple et convivial

Aux mois d’avril et de septembre, les responsables contactent les membres pour les informer des produits disponibles. Bien qu’ils puissent le faire en tout temps via le site Internet, les membres peuvent alors s’informer davantage sur les produits, et surtout, faire part de leurs requêtes et préférences.

De leur côté, les responsables se font un plaisir de mettre leur expérience à profit pour sélectionner les vins répondant le mieux aux différents critères énoncés.

La commande passée, les membres n’ont plus qu’à attendre un coup de fil d’une SAQ pour effectuer le ramassage.

Nouvelle administration, même passion

En décembre 2019, les fondateurs, Jacques Tardif et sa Conjointe Carole, passent le flambeau à Paul Pomerleau. Rejoint par deux amis partageant la même passion et philosophie, Richard Dubé et Luc Marmen, c’est dans la bonne humeur que les trois hommes continuent de maintenir et de développer des relations solides avec les vignerons sélectionnés. L’objectif reste le même : offrir des vins « honnêtes, loyaux et francs. »

Partager cet article