Présumés défauts de paiement à Desbiens : La municipalité remet les pendules à l’heure

Yohann Harvey Simard
Présumés défauts de paiement à Desbiens : La municipalité remet les pendules à l’heure

La Ville de Desbiens envisage de poursuivre pour diffamation l’un des entrepreneurs l’ayant récemment accusée de défauts de paiement dans un projet d’infrastructure.

« Le projet du Dôme pour la patinoire et le projet de servitude en eau potable d’un secteur de la municipalité sont réalisés en grande partie avec de l’aide gouvernementale. Malheureusement, une erreur dans la procédure pour les règlements d’emprunt a amené un retard pour le paiement aux entrepreneurs », a indiqué la municipalité par voie de communiqué.

Or, Desbiens estime qu’un règlement à l’amiable aurait été possible. « Le mot d’ordre de la Ville était de tout simplement prendre le temps de s’asseoir avec les entrepreneurs pour expliquer la situation et de faire le calendrier de paiement. Par contre, avec la sortie médiatique d’un des entrepreneurs qui a déjà reçu 50% du montant à lui être versé sans que les travaux ne soient complétés, la Ville envisage présentement de prendre des recours en diffamation, car son image et sa réputation ont été entachées. »

Toutefois, la municipalité de Desbiens ne spécifie pas clairement envers lequel des entrepreneurs le recours légal pourrait être dirigé. Il a d’ailleurs été impossible d’obtenir des précisions du maire Claude Delisle.

Par ailleurs, le député de Lac-Saint-Jean, Éric Giard, affirme que les dossiers ont été transmis au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

« La municipalité va recevoir tout l’accompagnement dont elle a besoin. »

Rappel des faits

Rappelons qu’une première accusation a été lancée par l’entreprise almatoise responsable du branchement à l’eau potable d’une trentaine de résidents du secteur de la Villa des Érables, selon des informations de Radio-Canada.

Il y a environ deux semaines, le président des Constructions de l’Est, Daniel Deschênes, a indiqué que seulement 40% du montant de l’entente lui avaient été payés. Il refuse de poursuivre les travaux avant que les 600 000 $ manquants lui soient versés.

Une allégation similaire a ensuite été portée environ une semaine plus tard par Constructions Methodex, l’entreprise responsable de la construction du dôme pour la patinoire de la municipalité.

Selon le directeur, Pascal Nadeau, le projet a aussi été mis sur pause puisque Desbiens aurait un retard de paiement totalisant 400 000 $.

Partager cet article