Prospérité Québec : La campagne de mobilisation gagne la région

Prospérité Québec : La campagne de mobilisation gagne la région
Dans l'ordre

ÉCONOMIE. La région du Saguenay—Lac-Saint-Jean rejoint le grand mouvement PROSPERITE.QUEBEC, une campagne de mobilisation apolitique mise sur pied par le Conseil du patronat du Québec (CPQ) et destinée à encourager la création de richesse dans une perspective de développement durable, à valoriser l’entrepreneuriat et l’innovation, à stimuler le goût du risque et de la réussite.

En étroite collaboration avec l’Association des Chambres de commerce de la région, le CPQ a lancé ce matin à Alma cette vaste campagne et notre région est la première visitée et invitée à embarquer dans le mouvement.

Selon une étude réalisée ces derniers mois par le CPQ, ambitieuse et tournée vers l’avenir, la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean dispose de tous les leviers et du potentiel pour prospérer encore davantage.

Au cours des prochains mois, un mouvement de prospérité se déploiera au dans la région avec comme grand objectif d’accroître la création de richesse, de voir émerger de nouveaux projets et de stimuler l’entrepreneuriat.

Les têtes d’affiche régionales à titre d’ambassadeurs sont notamment Jean-Sébastien David, chef de l’exploitation d’Arianne Phosphate Inc. et Mélanie Paul, vice-présidente de Groupe ADL et co-présidente de la Chambre de commerce de Roberval.

Sensibilisation

« La région du Saguenay—Lac-Saint-Jean dispose de tous les atouts pour créer de la richesse: main-d’oeuvre compétente et talentueuse, leaders visionnaires et innovants, ressources naturelles abondantes, infrastructures stratégiques, établissements d’enseignement bien impliqués », a lancé Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ, présent à Alma pour le coup d’envoi régional à la campagne PROSPERITE.QUEBEC.

Jean-Sébastien David et Mélanie Paul auront du pain sur la planche au cours des prochains mois. Ils devront sensibiliser la communauté d’affaires et la région aux vertus de la prospérité, inviter d’autres personnalités à poursuivre le mouvement, valoriser les retombées des initiatives entrepreneuriales, encourager un dialogue social constructif autour des projets émergents et, surtout, prendre un engagement concret en faveur de la prospérité.

Rappelons que le Québec accuse un important recul, notamment au chapitre du PIB par habitant qui se situe à 36 216 $, comparativement à une moyenne canadienne de 43 472 $, un écart dépassant 7 000 $. Le revenu personnel disponible place le Québec à l’avant-dernier rang au Canada, tout juste devant l’Île-du-Prince-Édouard.

Partager cet article