Rio Tinto Alma : Des travailleurs de l’extérieur pour la réfection des fours

Julien B. Gauthier
Rio Tinto Alma : Des travailleurs de l’extérieur pour la réfection des fours
(Photo : Courtoisie)

Le projet de réfection des fours à cuisson des anodes de l’usine Rio Tinto d’Alma pourrait bien faire usage de main-d’œuvre provenant de l’extérieur de la région, selon nos sources.

C’est que pour mener à terme le projet de 135 M$, il faut un nombre suffisant de travailleurs spécialisés, dont des maçons, ce que la région ne peut fournir. Rio Tinto ferait donc appel à une quarantaine de travailleurs.

Nos sources indiquent qu’en raison de la crise de la COVID-19, des démarches seraient actuellement entreprises par Rio Tinto afin de repousser le plus tard possible dans l’été l’arrivée de ces travailleurs.

Ceux-ci seraient mis en quarantaine dans des hôtels de la région pendant 14 jours et devraient s’engager à ne pas quitter le Saguenay-Lac-Saint-Jean pendant la durée du contrat de construction, si la crise persiste.

De son côté, Rio Tinto assure que les travailleurs arriveraient de manière progressive.

Rappelons que ces travaux ont débuté en novembre 2019 et qu’ils devraient s’échelonner jusqu’en 2021.

Respect des mesures sanitaires

Rio Tinto a rappelé que le projet se fait en respect des normes et des mesures sanitaires mises en place par le gouvernement.

« En poursuivant [le projet], Rio Tinto protège la santé et la sécurité de tous les travailleurs. Nous collaborons avec tous les intervenants internes et externes, y compris l’entrepreneur, pour s’assurer que toutes les mesures préventives appropriées soient mises en place pour éviter la propagation de la COVID-19, conformément à toutes les directives et recommandations des gouvernements du Canada et du Québec, y compris celles de la Direction de santé publique. », s’est contentée de répondre la multinationale par courriel.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des