Techniques policières : Une nouvelle formule de stage

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Techniques policières : Une nouvelle formule de stage
Les étudiants en stage auront la chance de développer leur champs d’expertise avec la nouvelle formule. (Photo : Courtoisie)

Les étudiants de deuxième année en techniques policières du Collège d’Alma participeront dorénavant à une toute nouvelle formule de stage, revue par la Sûreté du Québec (SQ), dans l’objectif de former des policiers plus polyvalents en mesure de répondre aisément aux différents types d’appels.

Ne faisant auparavant que de la patrouille, les futurs agents seront maintenant appelés à expérimenter de nombreuses facettes du milieu.

« La nouvelle formule est divisée sous forme de bloc, explique l’enseignante et responsable du département, Marie Harvey. Ils apprennent les différents principes d’organisations policières, ils visitent des centres de gestion des appels, ils font de la police de proximité et de la prévention en relation communautaire. »

Les stagiaires passent aussi un moment aux enquêtes et continuent les séances de patrouille et de sécurité routière. Également, nouveau dans le programme de stage, les étudiants doivent maintenant aller à la rencontre de personnes atteintes de problème de santé mental et faire une activité avec ceux-ci.

« Le métier de policier a énormément évolué. Nous avons besoin de candidats extrêmement polyvalents. Ce stage leur permet de voir les notions de base et de faire certaines interactions avec la population. Il vise aussi à leur faire vivre une expérience sommaire dans la plupart de nos services », mentionne le sergent Hugues Beaulieu, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Changement inattendu

La formule a toujours été la même depuis le début de la technique. Le changement de formule effectué par l’organisation de la SQ a surpris le Collège d’Alma.

« Ç’a entrainé, pour nous, une sorte de gymnastique dans la conception des horaires. On a cependant eu une belle collaboration des enseignants. Même ici, au poste de la SQ à Alma, ils ont été pris au dépourvu, mais ils ont travaillé vraiment fort afin de permettre à nos jeunes de passer un super stage », mentionne Mme Harvey.

Pour ce qui est des stages dans les corps de police municipaux, la formule est restée la même.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Caroline pelissier Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Caroline pelissier
Invité
Caroline pelissier

Donc ben dommage pour fils qui est en 3 ieme année de TP ça l aurait motivé d avantage ,, il fait son dec en 4 ans donc l an prochain il n y aura rien non plus ! Décevant,,

Caroline pelissier
Invité
Caroline pelissier

Donc ben dommage pour fils qui est en 3 ieme année de TP ça l aurait motivé d avantage ,, il fait son dec en 4 ans donc l an prochain il n y aura rien non plus ! Décevant,,