Tourisme : L’incertitude plane au-dessus des organisations

Par Janick Émond
Tourisme : L’incertitude plane au-dessus des organisations
À Labrecque, le Festival country qui devait avoir lieu au début juillet a déjà été annulé. (Photo : Archives)

Toute l’industrie touristique est dans l’incertitude en cette période de crise. Pour Tourisme Alma Lac-Saint-Jean, et pour plusieurs autres organisations, il est encore trop tôt pour réellement savoir comment se déroulera la saison touristique cet été.

« À l’heure actuelle, les organisations croisent les doigts, mais on doit évaluer en continu la situation, selon les mesures annoncées par les différents paliers de gouvernement », fait savoir la coordonnatrice au tourisme, Virginie Brisson.

Le préfet de la MRC, André Paradis, espère bien que le gouvernement permettra certaines ouvertures cet été.

« Je pense par exemple aux marinas. Une fois que les gens sont partis en bateau, c’est beaucoup moins dangereux. Il y a peut-être seulement des mesures de sécurité qui devraient être prises pour éviter de trop gros rassemblements. Même chose pour la pêche », mentionne-t-il.

Il ne se montre toutefois pas trop inquiet pour l’instant, mais demeure très attentif à ce qui se passe. Il ajoute qu’il questionne régulièrement la ministre responsable de la région, Andrée Laforest.

« Je veux que le gouvernement prenne en compte que l’industrie touristique dans nos municipalités c’est extrêmement important. »

Festivals

Du côté des festivals, plusieurs attendent de voir les prochains développements avant de se prononcer sur la tenue, le report ou l’annulation de leur évènement.

Il y a cependant déjà le Festival country de Labrecque qui a annoncé l’annulation de son édition 2020, qui devait se tenir au début du mois de juillet. C’est la municipalité qui aurait demandé cette annulation, selon le président du festival, Gérard Chiasson.

Pour Festivalma, le mot d’ordre est d’attendre avant de se prononcer sur la tenue de Festirame.

« La date très importante sera le 13 avril, c’est là que nous devrions en savoir plus sur ce qui s’en vient.  On envisage quelques scénarios », laisse savoir la DG de Festivalma, Janie Maltais.

L’organisation a déjà annulé l’Epik Battle Crossfit, pour le remettre à 2021. Pour les compétitions de chaloupes à rames, aucune décision n’a encore été prise.

Caverne Trou de la Fée

Du côté de la Caverne du Trou de la Fée à Desbiens, un sentiment d’inquiétude se fait également sentir.

« On garde espoir d’avoir une saison, écoutée, mais tout de même. On espère qu’au mois de juin, la vie reprenne tranquillement, qu’avec le printemps, les fleurs poussent », lance le DG du site, Gerry Desmeules.

Partager cet article