Voie de contournement d'Isle-Maligne: « ENFIN ! »

Voie de contournement d'Isle-Maligne: « ENFIN ! »

RÉALISATION. Le député de Roberval et premier ministre, Philippe Couillard, a fait un saut par Alma en début d’après-midi, ce lundi, afin d’annoncer le lancement de l’appel d’offres pour le projet de construction d’une voie de contournement des quartiers de Delisle et Isle-Maligne.

« Enfin ! Enfin ! Enfin ! », s’est exclamé Ludger Côté, président du Comité des citoyens d’Isle-Maligne qui attend ce moment charnière depuis… 1976.

Le ministère des Transports se donne une très large marge de manœuvre et estime que l’investissement pourrait varier entre 50 et 100 millions $. Cette somme englobera l’ensemble des éléments allant des multiples études d’avant-projet, les expropriations, les travaux à venir de même que le financement de cette dette.

L’appel d’offres de la première phase du projet devrait commander un investissement entre 10 et 15 millions $. Elle comportera notamment le déboisement du tracé, le terrassement en grande partie de la route de 4,8 kilomètres ainsi que la mise en place d’une série de drains verticaux dans une portion de quelque 250 mètres de route afin d’assécher l’argile sur lequel reposera la route lors de sa construction. Également, une portion de quelque 1,5 kilomètre de cette route comportera une chaussée qui sera isolée avec un tapis de mousse isolante de 50 millimètres d’épaisseur, en raison de la nature argileuse du sol et pour éviter sa déformation dans le processus du gel/dégel.

Cette première phase devrait s’étaler sur deux ans, soit 2017-2018 et lors de la phase II, en 2019-2020, on réalisera les ouvrages de raccordement dont les deux carrefours giratoires ainsi que la piste cyclable et la passerelle multifonctionnelle (piétons/vélos/motoneige), près du pont JF Grenon.

Réactions

« L’annonce d’aujourd’hui représente une étape importante dans la réalisation de ce projet majeur qui vient répondre directement aux besoins et aux demandes exprimées depuis plusieurs années par les gens de la région », a notamment souligné Philippe Couillard.

Dans les faits, c’est en 1976 que le Comité des citoyens d’Isle-Maligne avait déposé le premier projet soulevant la nécessité de construire une voie de contournement de ce quartier patrimonial.

Déjà, en 2014, le décompte faisait état de quelque 15 600 véhicules par jours, dont 8 % sont des véhicules lourds.

Pour sa part, Marc Asselin, maire de Ville d’Alma a qualifié « d’annonce exceptionnelle, de Noël avant Noël ! » la confirmation du MTQ d’aller de l’avant dans ce projet tant attendu.

Questionné sur l’avancement des dossiers d’expropriation reliés à ce projet, Donald Boily, directeur régional des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, a précisé que la dizaine de dossiers restants allaient suivre le même processus d’expropriation et qu’il a bon espoir que tous ces dossiers seront réglés avant le 1er mai prochain.

Cependant, ce dossier est secondaire pour l’instant car tous les travaux de la phase I se dérouleront sur des terrains qui appartiennent maintenant à 100 % au ministère.

La nouvelle route de 4,8 kilomètres comportera une section à quatre voies séparées, entre l’intersection de la rue Ste-Cécile à Alma et celle de la route 172 à St-Nazaire, ainsi qu’une section de deux voies contiguës au Nord de la route 172.

En plus de la construction de deux carrefours giratoires, une voie cyclable et des trottoirs seront aménagés dans le secteur de la rue Ste-Cécile. Il y aura également deux buttes antibruit ainsi qu’une passerelle multifonctionnelle au Nord de l’intersection avec le chemin de la Grande-Décharge.

Partager cet article