Même énergie, format différent

Par Yohann Harvey Simard
Même énergie, format différent
Les 5500 copies imprimées partent comme des petits chauds. Selon le gérant du groupe, d’ici une semaine l’album se sera hissé dans le top 10, voire top 5 des ventes de disques et de livres.

Québec Redneck Bluegrass Project (QRBP) sortait le 11 décembre dernier son tout nouvel album J’ai Bu. Et pour le coup, le groupe a préparé une offre bien spéciale : leur 5e album prend la forme d’un livre de 240 pages.

L’idée est lancée il y a un peu plus d’un an alors que le groupe répétait. On souhaitait initialement trouver une façon de mettre en valeur les compositions colorées de l’auteur-compositeur du groupe, JP le Pad. En effet, comme le souligne le gérant du groupe Sébastien Collin, « les paroles prennent une grande place dans les chansons de QRBP. On n’a qu’à penser à Guerres de clocher qui dure dix minutes. Donc on ne voulait pas simplement les écrire dans le livret des CDs avec des caractères à peine visibles. Après tout, c’est de la poésie, rurale, mais de la poésie quand même. »

Un objet de collection

Alors que les musiciens originaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’enthousiasment de plus en plus pour le projet, chacun d’eux décide d’y mettre son grain de sel.

« Le groupe a commencé à travailler là-dessus au début de la pandémie. Avec tous les spectacles qui venaient d’être annulés, ça leur laissait du temps. Alors au lieu de se replier sur eux-mêmes, les membres sont devenus super créatifs. Madeleine s’est mise à faire des aphorismes, Nicolas a écrit l’histoire du groupe, JP a mis ses paroles, etc. », rapporte Sébastien Collin.

Par ailleurs, c’est un ancien membre de la formation, Mark Corry, qui prendra en charge le volet graphique du projet.

En fin de compte, le contenu du livre retrace l’incroyable histoire derrière la fondation de QRBP, alors que les membres habitaient dans la « ville du printemps éternel » en Chine. En plus des paroles annotées et illustrées, les 240 pages comprennent, entre autres, des récits de voyage, des recettes, des photos inédites ainsi qu’une postface signée par le journaliste musical Félix B. Desfossés.

Fait intéressant, pour la plupart, les notes de bas de page ont été ajoutées dans le but d’expliciter le sens des nombreuses expressions jeannoises qui ponctuent les textes. De plus, le groupe ira jusqu’à solliciter l’aide d’experts en linguistique afin de reproduire le plus fidèlement possible le joual de JP le Pad.

Et la musique?

D’un point de vue musical, l’authenticité et la fougue que l’on reconnaît volontiers à QRBP sont toujours de la partie. Genres et styles disparates s’entrechoquent pour créer une harmonie singulière. Des mélodies aussi accrocheuses qu’endiablées, c’est encore ce dont il est question sur ce cinquième album.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires