Cinq ans de prison pour Maxime Pelletier

Cinq ans de prison pour Maxime Pelletier

JUSTICE. Maxime Pelletier, 21 ans, a reçu une sentence de cinq années de prison, pour avoir causé la mort de Dave Bonsant en septembre 2012, à Jonquière.

L’avocate de la défense, Me Marie-Ève D’Anjou a laissé savoir que la famille Pelletier était, somme toute, satisfaite de la décision. Le jeune homme avait, en avril dernier, plaidé coupable d’homicide involontaire.

«Le juge a bien fait le tour des facteurs aggravants et atténuants. L’analyse qui a été faite de ce côté-là, a été appropriée», explique l’avocate.

La défense croit que les cinq années reçues sont loin des huit demandées par la poursuite, et que la famille, ainsi que M. Pelletier, étaient prêts à recevoir ce verdict.

Parmi les facteurs mentionnés par le juge Richard Daoust, le fait que M. Pelletier ait utilisé une arme et une force excessive, en plus de ne pas avoir porté assistance à la victime après coup, est aggravant. D’un autre côté, son jeune âge, les remords qu’il a démontrés, ainsi que le plaidoyer de culpabilité ont joué en sa faveur.

Présents au Palais de justice de Chicoutimi, la mère et le frère de la victime, Claudette Langevin et Keven Bonsant, se sont dit soulagés de la sentence. Mme Langevin admet ne pas avoir fait le deuil de son fils et elle est heureuse de pouvoir enfin tourner la page.

«Ce qui fait toujours mal, c’est que tu ne penses pas qu’il peut arriver de quoi à ton enfant avec ses propres amis», ajoute-t-elle.

Rappelons que l’événement s’est produit à la sortie d’un bar de Jonquière, après une soirée bien arrosée entre cinq amis de Beloeil venus faire la tournée des bars de la région à l’occasion du long congé de la fête du Travail 2012. La victime venait d’asséner un coup de tête violent au visage de Maxime Pelletier. Pour se venger, ce dernier avait porté deux coups à la tête de son ami Dave Bonsant, avec une barre de métal, pour l’abandonner à son sort par la suite. (TC Media-Audrey-Anne Maltais)

Partager cet article