«Je ne voudrais tellement pas retourner là» – Patricia Lemieux

Par Laurie Fortin
«Je ne voudrais tellement pas retourner là» – Patricia Lemieux

SANTÉ. En voyant une personne obèse avoir du mal à se déplacer, Patricia Lemieux réalise qu’elle veut à tout prix éviter cette condition et cela la motive à entreprendre pour la première fois de sa vie, une remise en forme.

Aujourd’hui, elle ne souhaite qu’une chose, maintenir sa nouvelle condition physique et continuer de l’améliorer.

«Je ne voudrais tellement pas retourner là. Pour le plaisir, j’ai fait une machine avec une fille au centre qui pèse 103 livres, c’était quelque chose!», lance celle qui s’entraine trois fois par semaine chez Curves, suit des cours de zumba et marche sur un tapis roulant.

Déclencheur

En juin 2013, la jeune femme originaire de l’Ascension débute des cours de zumba. Rapidement, les gens lui demandent si elle n’a pas maigri, mais comme elle ne s’est jamais pesée auparavant, elle ne peut répondre avec certitude. En voyant une publicité du programme Curves Complete, sa mère lui offre de poursuivre son activité physique en l’essayant.

«Ça disait, que pouvez-vous changer en trois mois. Ma mère m’a dit: "Je te l’offre". J’ai essayé et je n’ai jamais lâché. Les filles chez Curves sont tellement gentilles. Avec les autres clientes, on se voit changer, c’est encourageant de continuer.»

Habitudes de vie

Patricia Lemieux a véritablement changé ses habitudes de vie, tant alimentaires que celles reliées à son activité physique. Le programme s’est inséré de façon naturelle dans son mode de vie ce qui fait qu’elle a du plaisir à le suivre.

«Ce n’est pas comme un régime pour lequel on doit arrêter de manger. Là, je mange encore de tout. Je peux même manger du dessert. Le programme est accès sur les protéines donc ça coupe la faim.»

Le déjeuner fait à nouveau partie de son quotidien et les grignotines le soir ont été éliminées. Sa dent sucrée n’est pas disparue et à l’occasion, selon les bons conseils de ses entraîneures, elle répond à ses «petites rages» à défaut de partir sur une trop grosse «dérape». Alors qu’elle n’en prenait pas avant, l’eau l’accompagne au quotidien et à l’épicerie, elle sélectionne avec plus de soin les aliments.

Selon elle, ces changements seraient beaucoup plus difficiles à adopter si elle restait toujours chez ses parents ou s’il elle partageait son quotidien avec un conjoint.

Perception

Une fois qu’elle a perdu tout ce poids, Patricia Lemieux réalise mieux aujourd’hui, la condition dans laquelle elle était à l’époque.

«Dans ma tête, je n’étais pas limitée et je ne me sentais pas prête non plus à perdre du poids. Aujourd’hui, je réalise des petites choses au quotidien comme la difficulté que j’avais à attacher mes souliers par exemple. Quand je marche ou que je monte des escaliers, je ne suis pas essoufflée. Avant, je ne le voyais pas.»

Les commentaires positifs des gens qu’elle connait ou non affluent. Tous s’entendent pour dire que sa personnalité colorée et positive est rehaussée par les changements physiques.

«Tu as toujours été belle, mais là tu exploses!», lui a lancé encore récemment, quelqu’un dans son entourage.

Consciente que sa perte de poids n’est pas terminée, la jeune femme garde le cap. En partageant son parcours, Patricia Lemieux doit passer par-dessus sa grande gêne parce qu’elle n’aime pas attirer l’attention. Penser que son vécu pourrait en aider d’autres la motive à partager son expérience.

Découvrez ce que l’une des entraineures de Patricia Lemieux a dit à son sujet.

Partager cet article