La tenue du Grand Prix du Canada assurée pour les dix prochaines années

La tenue du Grand Prix du Canada assurée pour les dix prochaines années

GRAND PRIX- Hier, les élus des différents paliers de gouvernement ont fièrement annoncé que la Grand Prix du Canada sera maintenu au moins jusqu’en 2024. Les diverses parties sont parvenues à conclure une entente de principe à ce sujet.

Le ministre fédéral de l’Infrastructure, Denis Lebel, a tout d’abord assuré qu’Ottawa appuyait le Grand prix qui donne, à chaque année, une excellente visibilité à la ville de Montréal. Le ministre des Transports du Québec responsable de la région de Montréal, Robert Poëti a pour sa part rappelé que les retombées économiques de l’événement annuel sont importantes. « Quand Montréal va bien, le Québec se porte mieux », a-t-il lancé.

Le maire de Montréal Denis Coderre a tenu à préciser que cet accord de principe n’a pas été obtenu à n’importe quel prix. « J’ai toujours cru à l’impact positif de ce projet. Mais cela ne veut pas dire que nous étions prêts à payer à n’importe quel prix d’autant qu’il s’agissait d’un engagement sur une période de 10 ans. C’est pourquoi nous avons pris le temps de bien négocier. »

L’entente prévoit qu’en 2015, les gouvernements verseront 17 millions à la Société l’exploitation de la Formule 1, FOM. Ce montant sera par la suite indexé à raison de 2 % par année jusqu’en 2024. La contribution totale sera de 187,2 millions $. 32,6 millions $ seront déboursés pour l’amélioration des installations du circuit Gilles-Villeneuve.

Le gouvernement fédéral versera 62,4 millions, Québec 49,9 millions, la Ville de Montréal 12,4 millions et Tourisme Montréal 62 millions.

Partager cet article