Ligue de balle-molle St-Jude: les quarts de finale se règlent après deux parties

Par Laurie Fortin
Ligue de balle-molle St-Jude: les quarts de finale se règlent après deux parties
À 62 ans

Autant d’un côté comme de l’autre des quarts de finale disputées en début de semaine, dans la ligue de balle-molle St-Jude, deux parties ont été suffisantes pour que Cage aux Sports et Alma Ford accèdent en demi-finale.

Placé au 3e rang du classement final, Napa a affronté Alma Ford dès lundi soir. La formation d’Alma Ford a réussi à battre son adversaire au compte de 5 à 1 et 9 à 2. L’équipe placée au dernier rang du classement n’a toutefois pas surpris par ses résultats.

«Alma Ford possède un alignement avec beaucoup de vétérans. Cette expérience leur a permis d’aborder les séries avec plus de confiance. Il est aussi arrivé par le passé que leur lanceur, Jean-François Allard, lance mieux dans les séries que durant la saison», d’analyser le président de la ligue, Pierre-Luc Turcotte, qui soutient que la différence majeure entre cette année et les autres est le peu de différence entre les deux premières équipes du classement. Ces dernières ont conclu avec sept défaites chacune. Ce sont les deux seules formations qui ont terminé la saison dans le positif, c’est-à-dire avec plus de victoires que de défaites.»

Toiles TCI (5e) et la Cage aux Sports (4e) ont vécu deux beaux affrontements. Le premier s’est soldé 10 à 6 et pour l’autre, une prolongation de deux manches a dû être réalisée. La partie s’est conclue 6 à 4 pour la Cage aux Sports.

Le lanceur de l’équipe perdante a connu quelques difficultés au monticule. Nicolas Gagnon a en a profité pour donné la victoire aux siens avec un double à la 9e manche. Il avait concrétisé un circuit de trois points, lors du premier match.

Resto Roberto: une équipe bien positionnée

Selon Pierre-Luc Turcotte, Resto Roberto sera une équipe dure à battre au cours de la demi-finale qui s’amorce lundi soir (3 de 5).

«C’est équipe aussi complète offensivement que défensivement. Normalement, dans une équipe, il n’est pas rare que deux ou trois joueurs soient plus faibles à la défensive, mais eux sont tous capables de livrer la marchandise.»

Le duel de Resto Roberto face à Alma Ford débute lundi soir.

Un duel de lanceur

Dans la deuxième demi-finale opposant la Cage aux Sports à Alma Remorque, un duel de lanceur est à prévoir. Si entre Resto Roberto et Alma Ford, les pointages risquent d’être élevés, ce sera possiblement le contraire dans cette série.

D’un côté, Daniel Boivin, qui n’avait pas lancé depuis 6 ans, a connu une très bonne saison. Il n’a accordé que huit circuits sur plus de 20 parties. De l’autre, Jean-François Bergeron s’est particulièrement distingué à la fin de la saison.

«Il maitrisait vraiment bien ses coins de marche. Lorsque nous arrivions au bâton, ce n’était pas facile», relate Pierre-Luc Turcotte, membre de Toiles TCI.

Rappelons que les deux premières équipes bénéficient d’un laissez-passer pour les finales ce qui explique que Resto Roberto et Alma Remorque n’ont pas joué cette semaine.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article