Soccer : Le club Boréal d’Alma envisage plusieurs scénarios

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Soccer : Le club Boréal d’Alma envisage plusieurs scénarios
(Photo : Courtoisie)

La crise causée par la COVID-19 a demandé un réajustement rapide de la part du club de soccer Boréal d’Alma. Celui-ci espère tout de même un retour à la normale rapidement afin de reprendre les activités cet été, tout en considérant en premier lieu la santé de leurs membres. 

Deux jours seulement avant le début des inscriptions pour la saison estivale, le gouvernement du Québec annonçait, entre autres, la fermeture de tous les centres sportifs et l’arrêt de leurs activités.

« Nous avons dû faire rapidement. On a tout de même décidé de faire les inscriptions, mais en ligne, une chose que nous ne faisons jamais, normalement. De plus, on tente une formule d’inscription sans paiement. Comme ça, les gens peuvent quand même inscrire leurs enfants, leur assurer une place et pour nous, ça nous évite d’avoir à faire des remboursements si la saison est tout simplement annulée », explique le directeur sportif du club, Pascal Fortier.

À ce jour, le club remarque une baisse notable du nombre d’inscriptions comparativement aux années précédentes. Cependant, il se montrent surpris d’en avoir eu autant considérant la situation actuelle des choses dans le monde.

« C’est certain que c’est au ralenti, on comprend très bien la situation. Les gens sont inquiets et ils ont autre chose à penser avant le soccer. Ce qui prime présentement, c’est la santé et la sécurité de tous. »

Pascal Fortier ajoute qu’il est impossible de savoir combien de jeunes se joindront au club si jamais la saison reprend. Toutefois, il se veut rassurant en mentionnant que peu importe le nombre de jeunes, si le gouvernement le permet, le club s’engagera à faire pratiquer le soccer aux membres inscrits.

Calendrier

Plusieurs scénarios sont envisagés pour la reprise du calendrier de saison régulière, qui devait s’amorcer au début mai. Pour l’instant, rien n’a encore été modifié et comme partout ailleurs au Québec, le club Boréal se laisse beaucoup de marge de manœuvre.

« Ça devrait être repoussé d’au moins un mois, au début juin. Ça nous laisserait donc un mois pour s’organiser, tenir les inscriptions et les camps d’entrainement. Il y a plusieurs scénarios comme celui de commencer plus tard et d’avoir une saison écourtée. Il y a peut-être une possibilité, s’il n’y a pas de saison, de seulement organiser des petites activités pour faire bouger les jeunes. »

Pascal Fortier se montre cependant confiant dans les circonstances, et il assure que si le soccer revient, ce sera dans les meilleures conditions possible.

 

Partager cet article