150 cadeaux remis à des familles vulnérables

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
150 cadeaux remis à des familles vulnérables
Cent-cinquante cadeaux ont été distribués à des familles plus vulnérables grâce aux employés de la Caisse populaire d'Alma et leurs proches. (Photo : Trium Médias – Yohann Harvey Simard)

Soulager certains parents et faire sourire leurs enfants, c’est l’objectif que s’étaient donné les quelque 110 employés de la Caisse populaire d’Alma à l’approche de Noël. Avec la participation de leurs proches, les employés sont parvenus à offrir plus de 150 cadeaux à des familles plus vulnérables.

Il s’agit de la 3e année où les employés de la Caisse se mobilisent de la sorte. Or, avec le contexte économique actuel, une telle initiative apparaissait plus que jamais nécessaire, insiste Noémie Tessier, conseillère en gestion de patrimoines à la Caisse d’Alma et responsable du projet.

« Année après année, on voit une augmentation des dons et nous sommes émerveillés de voir à quel point les gens sont sensibles à la cause et prêts à mettre l’épaule à la roue pour permettre aux familles de vivre des moments magiques en cette période de réjouissances. »

Les 150 cadeaux achetés cette année ont été remis au CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean et aux organismes La Nichée d’Alma et la Saint-Vincent-de-Paul Lac-Saint-Jean. De plus, les organismes Almaccueil et La Nichée ont reçu de nombreux dons de vêtements, de couvertures, d’habits de neige et de divers articles de seconde main.

Enfin, Moisson Alma s’est vu remettre un chèque de 600 $ provenant du surplus recueilli lors de l’opération.

Cinquante-huit enfants ont été parrainés par des employés de la Caisse, ce qui équivaut à un montant de 2 320 $, tandis que 5 585 $ en argent ont été amassés.

Des dons qui font la différence

C’est sous la forme de paquets cadeaux pour les femmes enceintes qu’ont été convertis les dons destinés à La Nichée.

« Par les temps qui courent, ça fait une différence pour elles. Plusieurs femmes enceintes ne sont pas encore complètement organisées pour l’arrivée de leur bébé. Certaines n’ont pas nécessairement le moyen de tout acheter, alors ça les aide beaucoup », explique la directrice de La Nichée, Diane Tanguay.

De son côté, la coordonnatrice des Saint-Vincent-de-Paul de Lac-Saint-Jean-Est, Sylvie Bolduc, affirme que le soutien offert par les employés de la Caisse permettra entre autres de financer l’achat de 500 paniers de Noël, notamment destinés à des familles monoparentales.

Elle rappelle qu’avec l’inflation, « une fois que certaines familles ont payé le logement, elles n’ont plus vraiment le moyen de payer l’épicerie. »

Partager cet article