Une invention de Saint-Nazaire au cœur des travaux du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Une invention de Saint-Nazaire au cœur des travaux du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine
L'entreprise Gercom Construction de Saint-Nazaire a mis au point une machine unique permettant de boucharder le béton. (Photo : courtoisie)

L’entreprise de Saint-Nazaire Gercom Construction est actuellement à l’oeuvre dans les travaux du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine à Montréal. Même que grâce à son savoir-faire, l’entreprise a mis au point une nouvelle machine permettant de boucharder le béton malgré des conditions difficiles. Un dispositif sans équivalent au Canada.

La conception du nouvel instrument a nécessité un investissement de 1,5 M$. Celui-ci permet plus précisément de procéder au bouchardage du bêton – une opération visant à rendre le bêton rugueux plutôt que lisse – dans un espace réduit. La machine dispose également d’un dépoussiéreur captant près de 100 % de la poussière générée par les travaux.

Après plusieurs essais concluants, l’invention s’est retrouvée au cœur des travaux du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, pour lesquels Gercom a obtenu un contrat de trois ans.

Gercom Construction existe depuis 31 ans. Au total, une dizaine d’inventions ont pris naissance dans l’atelier de l’entreprise de Saint-Nazaire, reconnue pour son ingéniosité et sa capacité d’innovation.

 

 

Partager cet article