Bientôt un nouveau salon d’esthétique à ­Sainte-Monique?

Photo de Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Par Yohann Harvey Simard - journaliste de l'initiative de journalisme local
Bientôt un nouveau salon d’esthétique à ­Sainte-Monique?
Cindy Lavoie souhaite ouvrir son propre salon d’esthétique à Sainte-Monique. (Photo : courtoisie)

Un nouveau salon d’esthétique, ­Cinderella esthétique & cosmétiques, pourrait bientôt ouvrir ses portes à ­Sainte-Monique, un projet évalué à 150 000 $.

À l’origine du projet, ­Cindy ­Lavoie, une jeune entrepreneure et esthéticienne désireuse d’offrir ses services à une plus grande clientèle.

Cela fait maintenant un an que la résidente de ­Sainte-Monique a ouvert un petit salon à même son domicile, et depuis, « ça répond vraiment très bien ! », ­dit-elle, rappelant que la municipalité ne dispose que d’une seule autre esthéticienne.

En fait, la demande est telle qu’elle doit à présent songer à faire l’acquisition de nouveaux locaux afin d’y ouvrir un salon d’esthétique en bonne et due forme.

« Ça ne suffit plus. Je veux ouvrir un gros salon. J’aimerais ça avoir des gens avec moi, comme des massothérapeutes, une autre esthéticienne, une fille qui fait des cils, etc. », explique la jeune femme, qui compte une trentaine de clients réguliers.

Financement

Cindy ­Lavoie a lancé une campagne de sociofinancement sur ­La ­Ruche afin de récolter les fonds nécessaires à l’achat d’une bâtisse commerciale, notamment.

Si sa campagne lui a permis d’amasser 5 000 $, elle estime qu’elle aura besoin d’environ 150 000 $ pour mener à bien son projet à bien.

Grâce à l’aide de la ­CIDAL, l’entrepreneure a pu bénéficier de différentes subventions totalisant 30 000 $.

Disposant maintenant d’une mise de fonds intéressante, ­Cindy ­Lavoie affirme que la dernière étape sera d’obtenir un prêt hypothécaire d’une institution financière.

Il s’agirait ainsi de procéder à l’achat d’un bureau commercial désaffecté situé sur la rue ­Côté à ­Sainte-Monique, ce qu’elle souhaite faire « dès que possible. »

Confection de produits naturels

Par ailleurs, ces nouveaux locaux permettraient à ­Cindy ­Lavoie d’accroître sa production de produits cosmétiques artisanaux.

En ce sens, sa campagne de financement visait également à réunir l’argent nécessaire à l’achat d’équipements plus professionnels et à la création d’un site de vente en ligne.

Actuellement, l’esthéticienne confectionne des chandelles ainsi que des sels de bain. « ­Mais dans un futur très proche, je voudrais commencer à faire des beurres pour le corps fouettés. »

Elle ajoute miser sur des ingrédients entièrement naturels pour la fabrication de ses produits. « ­Les produits naturels locaux et faits à la main sont vraiment de plus en plus populaires », ­fait-elle valoir.

Selon Cindy Lavoie, les produits d’esthétique naturels ont de plus en plus la cote auprès de la clientèle.

 

Partager cet article